PCCB

PCCB -> Porsche Ceramic Composite Brake

Le système de freins céramique Porsche dit PCCB pour "Porsche Ceramic Composite Brake" est l'une des grandes réussites des ingénieurs Porsche qui ont été initiateurs de ce système inédit avec l'un de leurs concurrents Mercedes.
Plus de 10 ans d'existence
Le système de freins céramique Porsche dit PCCB pour "Porsche Ceramic Composite Brake" est l'une des grandes réussites des ingénieurs Porsche qui ont été initiateurs de ce système inédit

Plus de 10 ans d'existence :
Porsche peut revendiquer être le premier à les avoir proposés en option sur sa 911 Turbo (type 996) la même année mais sur les 4 roues...Même chose sur les modèles 911 GT2 et GT3.
Fabriqués en collaboration avec la société SGL basée près de Stuttgart, les freins céramiques sont proposés depuis 2004 sur l'ensemble de la gamme Porsche (en option).

Les avantages des freins céramiques
1) Le gain de poids
Il est de l'ordre de 50 % en moyenne par rapport à un disque en acier de même format. Sur la Porsche 911 Turbo (996) la firme de Zuffenhausen annonçait un gain de 16 kg par rapport à un système de freins en acier. Ce gain de poids n'est pas négligeable d'autant plus qu'il contribue à la diminution des masses suspendues ennemi intime du comportement de tout véhicule qui plus est sportif.
2) Une efficacité constante
Un disque céramique est capable de supporter des températures jusqu'à 1 400 °C sans déformation, fissure ou vibration. En sollicitation extrême, les disques de freins en céramique réduisent les distances de freinage et augmentent la sécurité en décélération à grande vitesse, grâce à leur résistance élevée au fading même à très haute température. En freinage d'urgence, le système PCCB offre d'emblée une décélération maximale. Il ne demande aucun effort particulier et réagit immédiatement à la moindre sollicitation de la pédale. De plus leur fonctionnement garde la même efficacité sous la pluie.
3) Une durée de vie supérieure
Le disque en céramique est le résultat d'un traitement de fibres de carbone et de silice cuit à 1 700 °C. On obtient ainsi un disque d'une dureté proche de celle du diamant, limitant ainsi son usure. Cela ne veut pas dire que ce type de frein est inusable mais il s'use beaucoup moins vite qu'un disque acier traditionnel. Par ailleurs il est insensible à la corrosion et aux sels de déneigement.

Copyright ((c)) 2017. Tous droits réservés.