Porsche 911 R

La 911 R : Un pur sang

La nouvelle R élaborée à partir d'une 911 GT3 RS ne connaîtra jamais les affres de la course mais elle a vocation à se dégourdir, au gré des envies de ses futurs propriétaires, sur les pistes du monde entier. À l'instar du modèle originel qui présentait une ligne pure excluant tout appendice aérodynamique, la 911 R de 2016 se dispense du disgracieux aileron qui surplombe le capot moteur de la GT3 RS. Il est remplacé par un dispositif escamotable identique à celui qui équipe le modèle Carrera.

La 911 R : Vieille école

La 911 R : Ready to Rock

Sous la grille redessinée du capot arrière se dissimule la dernière évolution du flat-six atmosphérique de 4 litres équipant la GT3 RS. Il délivre une puissance identique de 500 chevaux à 8 250 tr/min et un couple de 460 Nm à 6 250 tr/min. Par contre, cette mécanique de course n'est pas associée à la boîte à double embrayage PDK à 7 rapports mais à une boîte manuelle à six rapports qui permet de renouer avec les délices du talon-pointe. Les plus paresseux pourront néanmoins activer le système activant le coup de gaz automatique au rétrogradage. Ainsi gréée, la 911 R ne peut rivaliser en efficacité sportive avec la GT3 RS, privilégiant un plaisir de pilotage plus «old school». La R concède ainsi 0,5 seconde (3,8 secondes) à la GT3 RS pour atteindre les 100 km/h. Elle prend par contre l'avantage en vitesse de pointe, gratifiée d'un incroyable 323 km/h. Si les quatre roues directrices sont conservées, la R se démarque aussi de sa sœur par une reconfiguration du programme de stabilité PSM. Porsche n'a pas mégoté sur les freins et la R s'en remet à des énormes disques en carbone-céramique pour s'arrêter.

La 911 R : product Highlights

De la R originelle, la R de 2016 a conservé la culture de l'allégement. Par rapport à la GT3 RS, les ingénieurs ont réussi à grappiller 50 kilos (1 370 kilos) en recourant au magnésium pour confectionner le toit et au carbone pour le capot et les ailes. La lunette arrière et les vitres latérales arrière sont réalisées en polycarbonate. Quelques kilos ont pu être économisés en supprimant une bonne partie de l'isolation intérieure et en adoptant la feutrine légère des versions de course d'autrefois pour recouvrir l'espace arrière désormais dépourvu de sièges. La climatisation et l'installation hi-fi radio sont des équipements optionnels.

Porsche caresse décidément les nostalgiques des premières 911 dans le sens du poil puisque la R de 2016 reçoit des baquets enveloppants garnis d'un tissu motif pied-de-poule qui équipait de nombreuses 911 des années 1960.

Copyright ((c)) 2017. Tous droits réservés.